• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Relaxation et poterie

Avec Louis, nous avions trouvé un endroit extraordinaire pour avoir du pavé uni rive-sud. Je voulais, tout comme mon ami, avoir une belle terrasse. De plus, depuis que j’avais acheté cette maison, j’avais découvert que j’adorais rénover une résidence. J’étais presque plus heureuse de la voir en construction, que lorsque les travaux étaient terminés. J’ai essayé de contacter Marielle, ma cousine, puisque je ne savais pas ce que Louis faisait, alors que nous avions un rendez-vous de prévu depuis longtemps. Elle m’assura qu’il était parti de chez eux moins d’une heure avant mon appel. Il ne devait donc pas trop tarder à arriver. J’ai commencé à m’inquiéter au bout d’une heure et demie, mais il avait eu un problème en venant. Après avoir bu un rafraîchissement, nous sommes partis. Nous n’avons pu rentrer que vers l’heure du souper. Mon conjoint avait appelé Marielle pour qu’elle se joigne à nous pour le repas.

Henri n’avait pas pu se joindre à nous, car il avait assisté à une rencontre sportive, très importante pour son fils. Quant à moi, j’étais épuisée, car la journée avait été fatigante. La chaleur ne me réussit pas. J’ai préféré m’allonger un peu avant de passer à table. Cinq minutes me suffisent, car j’ai une excellente technique de respiration. Elle me permet de récupérer assez vite. Je l’ai apprise avec Mélanie, une amie qui a suivit une formation en sophrologie. Elle m’a appris à me relaxer en peu de temps, avec quelques exercices faciles. Je les pratique régulièrement. Je connais plusieurs visualisations positives pour me détendre le corps et l’esprit. Une fois que je fus reposée, j’ai été en pleine forme tout au long de la soirée. Marielle et Louis sont repartis chez eux vers minuit.

Nous n’avions pas eu beaucoup de temps pour parler ensemble, mon conjoint et moi. J’ai su que son nouveau collègue avait réussi l’exploit de réorganiser une partie des procédures de l’entreprise où il travaille. Je lui ai parlé des cours de poterie, que je suis depuis plusieurs années, car je n’avais plus aucune idée de créations originales. Nous avons cherché des modèles traditionnels, sur Internet, pour que je puisse y puiser un peu d’inspiration. Le lendemain, j’ai commencé des croquis, des esquisses de bols et d’assiettes. La couleur dominante que je voulais pour cette série était un bleu canard, que je pouvais associer avec du gris cendre, du vert émeraude, et même du beige.

À propos de l’auteur :

author

Ne vous fiez pas à mon nom : je suis jeune, branchée et j’ai beaucoup à vous raconter. Jeune professionnelle mais aussi maman, je partage ma vie avec un homme extraordinaire qui travaille dans le domaine du Web : c’est d’ailleurs lui qui a créé ce fabuleux blogue avec lequel j’ai tant de bonheur à écrire. Et vous vous demandez je parle de quoi ? Eh bien, c’est vraiment varié car la vie l’est tout autant. En fait, je vous partage mon univers, mes questionnements et mes passions. Moi c’est Fernande...enchantée !